Home

Chirurgie plastique et morphologie du nez

Il existe divers modes d’intervention clinique pour définir la chirurgie du nez. On parle de rhinoplastie et rhinoseptoplastie. De l’avis de chirurgiens plastisticiens, la chirurgie du nez est l’une des plus difficiles à réaliser, en raison d’une morphologie et d’une anatomie du nez assez compliquée. Contrairement à d’autres interventions de chirurgie esthétique, comme les seins, la liposuccion, les cernes des yeux, etc…, celle du nez demande un savoir- faire parfait du chirurgien. Il doit justifier d’une expérience et d’une connaissance approfondie de l’anatomie et de l’aspect pathologique du nez, avant d’effectuer une quelconque opération de rhinoplastie ou rhinoseptoplastie. D’ailleurs, ce type d’opérations est effectué par un chirurgien ORL, disposant d’une spécialisation en rhinoplastie etrhinoseptoplastie.

Le nez a une anatomie à part

Le nez est un organe, dont la propriété olfactive, fait de lui, une masse protégée et enveloppée par une cloison nasale composée d’os et de cartilage, ce qui le fragilise quelque peu. Le bout est unmorceau de chair, dans la continuité du tronc osseux qui monte, lui vers l’entre yeux et relié au squelette du crâne. Il s’agit d’os propres du nez reposant sur la base osseuse des fosses nasales. Tout cet édifice osseux est recouvert de peau, de chair (muscles) et un peu de graisse. C’est en raison de cette construction assez enchevêtrée qui fait que l’analyse du squelette du visage est vitale. Car toute anomalie géométrique ou asymétrie au niveau facial entraine inévitablement des déformations, et notamment au niveau des déviations des cloisons nasales.

squelette nasale

squelette nasale

On peut comparer la cloison du nez à un des poutres porteuses de murs dans une bâtisse. Elle est l’élément porteur du nez. Une déformation aggravée de cette cloison menace l’édifice (le nez) d’effondrement, ou encore que le bout du nez s’affaisse par manque d’un soutien solide de la cloison nasale. Dans ces cas, le traitement des déviations nasales devient indispensable.

schéma cloison nasale

schéma cloison nasale

 

La nature veut que le nez, pour des raisons esthétiques et pratiques, soit centré entre les yeux, et il est aligné au milieu du philtrum un peu plus bas que les yeux. Sur le plan anatomique, il est impossible de placer le nez en rectitude, si ces deux alignements du nez, en haut et en bas, ne sont pas effectifs.

déviations du nez et asymétries su squelette facial

déviations du nez et asymétries su squelette facial

photo 3 bis

 

 

On constate qu’il y a 2 facteurs morphologiques et anatomiques essentiels pour tout chirurgien en rhinoplastie etrhinoseptoplastie, qui veut entreprendre une intervention clinique, c’est d’une part le point dit K, qui constitue la liaison entre la partie osseuse basse (dorsale) du nez, et le point E, d’autre part, qui est le pic nasal auquel se colle solidement la cloison nasale dans sa partie arrière. Bref, ce sont ces deux points clés (supports dorsal et caudal), auxquels le chirurgien ORL devra veiller à ce qu’ils soient bien en place et le plus parfaitement possible, ou à défaut, faire en sorte qu’ils le soient par une intervention chirurgicale de circonstance. On voit combien l’anatomie du nez conditionne amplement la réussite d’une rhinoplastie ourhinoseptoplastie

les zones clés de la closion nasale et de son support

les zones clés de la closion nasale et de son support

 

Share to Google Plus